A fleur de fesses

Posté le Mercredi 20 août 2014

fesséeA genoux, les yeux bandés,
Elle attend, comme on le lui a demandé.
Mains derrière le dos, nue et menottée,
Elle écoute la respiration de son dominant préféré.

Derrière elle, la main tendu,
Il approche, pour la fessée voulut.

A terre, les fesses cabrées,
Elle sait, combien elle l’a mérité.
Sa désobéissance sera punie, et corrigée,
Elle sent la main de son dominant l’effleurer.

Un aller-retour, la main valse drue,
Il commence, par la fesse droite charnue.

A quatre pattes, la fesse réchauffée,
Elle savoure, comme un fantasme de jeune fille retrouvé.
Gloussant de ses gémissements, l’exaltant de continuer,
Elle mouille à l’idée que son dominant soit excité.

Infatigable, la main continu,
Il poursuit sur la fesse gauche, puisqu’elle l’a voulut.

A genoux les yeux bandées, la punition est terminé,
Elle sent, combien ses fesses ont été corrigée.
Vilaine, son postérieur remua pour se faire culbuter,
Elle devine le gland de son dominant s’approcher.

Un va-et-vient, la verge labour,
Il l’écarte, ramone longuement, puis la bourre.

refletobscur @ 11 h 04 min
Enregistré dans Poésies charnelles
Comment ma part obscur m’a aidé…

Posté le Mardi 19 août 2014

N’en déplaise à certain, j’ai décidé d’explorer cette sombre partie de moi-même que notre société moderne a inhibé. Je le fais par soucis d’équilibre, étant de nature gentils, peut-être trop d’ailleurs. Si vous y voyez la sagesse, peut-être que ce blog vous fera réfléchir sur votre être, sur votre nature. Car pour vivre serein et épanouie, il faut connaître les deux facettes de nos personnalités, le bon comme le mauvais.
Je pense sans me tromper maintenant que les événements que j’ai vécu et que je vivrai tout au long de ma vie sont profondément influencés par deux choses, l’imagination et l’empathie. Ces deux forces unis m’ont permis tout au long de ma vie de me mettre dans la peau d’autres personnes. Que se soit les jeux de rôles ou vidéos, les livres que j’ai commencé à écrire et où je me projetais dans la peau de mes personnages.

ombre-papillon

La prise de conscience de mon ombre

Quelques mois après avoir soufflé mes trente deux bougies, j’ai vécu quelques événements dans ma vie qui m’ont fait comprendre que pour m’en sortir quand tout va mal, je ne peux compter que sur moi-même. Car j’ai traversé une difficile période de dépression, suite à l’avortement qu’à subit ma femme. Une histoire compliqué, où elle-même ne savait pas quoi décider. Au départ, je me sentais prêt à accueillir ce deuxième enfant, mais elle doutait. Elle était au chômage à cette époque, et il est vrai qu’il était difficilement supportable de rester enfermer entre les quatre murs de sa maison pour garder notre enfant. Elle ne se sentait donc pas prête à assumer une nouvelle grossesse.

Devant son indécision, je me résignai à son propos et elle fit les démarches nécessaire pour arrêter sa grossesse. Mais alors qu’elle pensait pouvoir supporter cette séparation, elle déprima. Et je dus déplacer des montagnes pour ne pas qu’elle sombre, et l’ai soutenu malgré tout. Elle me reprocha ensuite de ne pas l’avoir arrêter à temps, alors que moi je voulais justement le garder, alors qu’elle était en pleine indécision.

Par la suite, quelques semaines plus tard, je ressentis les premiers effets de la dépression, j’étais victime d’insomnie. C’est à ce moment là, où j’ai eus le plus besoin, à mon tour, du soutien de ma femme. Malheureusement, elle ne vit rien malgré l’amour qu’elle me porte, et que je sais sincère. Et elle ne vit, ou ne comprit pas mes nombreux signaux d’alertes. C’est là que j’ai sus que pour m’en sortir, je devais me débrouiller seul.

A force d’introspection sur moi-même, je découvris l’origine de mon mal être physique, qui n’était autre que la perte de cet être en devenir. Je l’acceptai alors, et fit un long travail mental, j’ai fait en un autre terme mon travail de deuil, tout en aidant ma femme a remonter la pente. Mais ma femme n’a pas suivit le même chemin, tandis que moi je me confiai à mon père pour ne pas garder cela que pour moi, elle décida de garder cela en elle (j’espère que ce n’est pas une erreur qu’elle paiera plus tard).

Entre-temps, mon insomnie continua, malgré que j’avais fait le deuil, et j’en parlai toujours à ma femme, sans qu’elle puisse m’aider, car elle ne savait pas ce que j’avais. Concernant mes insomnies, il faut savoir que je n’avais aucune difficulté à m’endormir, mais que je me réveillais systématiquement vers les 3h00 du matin, et malgré la fatigue, je n’avais aucune cernes sur le visage. Et c’est seulement en faisant appel à mes souvenirs que je découvris qu’un simple lait de nettoyage pour le visage, qui contenait de la vitamine B1 en abondance, provoquait mes insomnies. Car la vitamine B1 nourrissait trop ma peau et perturbait le cycle de mon sommeil. Lorsque j’arrêtais de m’en servir, mes insomnies commencèrent à s’estomper progressivement, que ce soit mental ou physiologique.

Et durant toute cette période de solitude intérieur, je ressentis un appel venu du plus profond de mon être, quelque chose que la vie routinière m’avais caché et qui m’avais aidé à tenir et à m’en sortir seul. Cette chose, qui m’incitais à reprendre le contrôle de ma vie m’exprimais ce besoin impérieux de dominer. Alors qu’au quotidien, je suis plutôt du genre à aider sans rien attendre en retour, puisque de toute façon, on ne me rendais pas l’appareil, cette force me fit découvrir mon ombre. Celui qui m’encourage, qui m’a fait affronter mes plus grandes peurs. C’est là que moi, qui suis toujours à la recherche de l’équilibre, compris que je devais accepter ce côté sombre de moi-même.

refletobscur @ 21 h 04 min
Enregistré dans Ma part obscure
Dentelles, humours, et belles femmes

Posté le Mardi 19 août 2014

Un peu de fraîcheur avec de belles images en noirs et blancs.
A remarquer, le petit chat est vraiment très coquin. :)

Noir et Blanc, série 1
Album : Noir et Blanc, série 1
Un pèle-mêle, pour le plaisir des yeux à savourer en noir et blanc
8 images
Voir l'album
refletobscur @ 15 h 25 min
Enregistré dans En noir et blanc
La femme gothique

Posté le Mardi 19 août 2014

Femme gothique, fantasme

Elles sont belles, énigmatiques, romantiques et sensibles. Derrière leurs ombres, se cache pourtant une très belle lumière, une petite flamme douce qui m’attire comme un petit papillon ; au risque de m’y brûler les ailes. Voilà pourquoi elles m’ont toujours attiré depuis mon adolescence.
Ah, mais pourquoi je n’ai pas eu le plaisir d’en rencontrer une ?

Pour écouter sa sensibilité, l’effleurer, sentir le parfum de sa rose, jouer avec ses dentelles en toute insouciance, caresser ses lèvres et son regard, et tant de chose…

Si par bonheur l’une d’entre vous croise le chemin de mon blog, n’hésitez pas alors à me laisser un petit commentaire, voir un petit message…

refletobscur @ 14 h 30 min
Enregistré dans Fantasmes & désirs
Présentation de mon blog

Posté le Mardi 19 août 2014

Ce blog, je l’ai ouvert pour laisser libre court à la part obscure qui s’est réveillé en moi il y a quelques temps.
Ne niez pas la vôtre, voilà ce que j’ai appris. Voilà pourquoi, la mienne s’exprimera ici !

Bien souvent, nous l’ignorons, la refoulons, pourquoi rejeter cette part de nous même ? Par idéologie bien pensante, par croyance souvent… Eh bien quels mauvais esprits, aujourd’hui je peux le dire ! Notre part obscure, est comme notre bon côté visible, essentielle. Grâce à elle nous apprenons aussi ; tout est question d’équilibres.

 

A suivre…

 

refletobscur @ 13 h 47 min
Enregistré dans Ma part obscure